Canada : Echec pour le projet de loi interdisant l’importation des ailerons de requin

Par défaut

Banner3English version : House narrowly kills bill to ban shark-fin imports to Canada

Mauvaise nouvelle

OTTAWA – Le député néo-démocrate Fin Donnelly déçu : son projet de loi d’initiative parlementaire visant à interdire l’importation d’ailerons de requins au Canada a été tué en deuxième lecture mercredi.

« J’espère que le gouvernement prendra des mesures immédiates pour limiter l’importation d’ailerons de requins au Canada», a déclaré Donnelly.

Le décompte final du scrutin était de 143 à 138.

Le gouvernement a « condamné » la pratique « inhumaine » du finning des requins, mais le gouvernement fédéral du Canada ne dispose pas d’une interdiction en place.

Dix-huit municipalités canadiennes ont interdit la vente des produits d’ailerons de requins, dont plusieurs en Colombie-Britannique.

Les villes canadiennes de Abbotsford (2012), Brantford (2011), Calgary (2012), Coquitlam (2012), Duncan (2013), Langley (2012), London (2012), Maple Ridge (2012), Mississauga (2011), Nanaimo (2012), Newmarket (2012), North Vancouver (2012), Oakville (2011), Pickering (2011), Port Moody (2012), Toronto (2011) et White Rock (2012) ont voté pour interdire la possession et le commerce d’ailerons sur leurs territoires respectifs, mais pas aux municipalités avoisinantes (Source GEERG)

Il est illégal depuis 1994 au Canada de ne pêcher le requin que pour ses ailerons  (les pêcheurs coupent et conservent les ailerons et rejettent à l’eau les poissons blessés)  ce qui n’empêche malheureusement pas le Canada de compter parmi les pays importateurs de produits du requin pêchés de manière non responsable, y compris les ailerons.

En savoir plus sur le projet de loi

Les commentaires sont fermés.