« Raconte moi les requins ! » Île de La Réunion

Par défaut

Communiqué de presse : Le projet « Raconte-moi les requins »

ae70bb2950

La polémique autour du « risque requin » à La Réunion est devenue un enjeu pour la société réunionnaise qui est divisée sur les décisions à prendre.Des écoliers en CE2 à Saint Louis servent d’enquêteurs radiophoniques avec leurs mots d’enfants auprès des acteurs locaux (experts des requins, société civile…) pour démêler cette confusion dans un souci de neutralité vis-à-vis de la polémique requin. Ils créent une base de données référencée (des interviews audio, un journal de bord illustré relatant l’enquête vécue durant l’année scolaire, une revue de presse, des fiches sur les espèces…) accessibles à tous (classes et grand public) via internet.

L’enquête radiophonique « Raconte – moi les Requins » et tous les travaux périphériques sont hébergés sur le site de la circonscription de Saint-Louis : http://ien-stlouis.ac-reunion.fr/Raconte-moi-les-requins.html

Le projet « Raconte-moi les requins » pourra servir de projet référent de façon à essaimer à La Réunion une pratique d’ECO-REPORTAGE RADIOPHONIQUE par des écoliers sur des sujets environnementaux plus vastes que celui des requins. A travers cette démarche de démocratie participative « radiophonique », les élèves pratiquent aussi le respect de l’environnement et de la concertation citoyenne, deux clés du développement durable.

Les objectifs du projet : 

Organiser, grâce à des élèves enquêteurs, un état de l’avis citoyen Réunionnais sur le risque requin.

Former les élèves à la pratique du développement durable par la concertation citoyenne et leur donner des outils (outils radiophoniques, méthodes d’interviews …).

Contribuer à la prise de conscience par les élèves des problèmes d’environnement, économiques et
socioculturels posés par la gestion du risque requin.

Raconte – moi les Requins : Projet coup de cœur de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme FNH :

Chaque année, la Fondation Nicolas Hulot soutient près d’une centaine d’actions en France métropolitaine,
dans les DOM-TOM et dans les pays du Sud. Les soutiens dans les DOM-TOM sont destinés à des
associations, pour des projets conduisant à un changement effectif des pratiques et des comportements, ainsi
qu’à des établissements scolaires ou périscolaires, pour des initiatives d’éducation à l’environnement
impliquant des enfants ou des jeunes.
Parmi tous les projets ultramarins présentés, associations et établissements scolaires confondus, le projet
« Raconte – moi les Requins » a été élu « coup de cœur du jury » le 3 Octobre 2012, et s’est vu décerner
un soutien financier d’un montant de 2900 €.

Les partenaires du projet :
La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et sa coordinatrice de projet : Mme E.
BENTZ.
L’Education Nationale :
– L’inspecteur de la circonscription de Saint-Louis : Mr Philippe MESPOULHE qui soutient le projet
dès le début et qui autorise l’hébergement du site « Raconte-moi les requins » sur le site de la
circonscription.
– Mr Pacifique TECHER, Conseiller informatique de la circonscription de Saint-Louis, qui a construit
le site internet du projet « Raconte – moi les Requins ».
– La directrice de l’école René Périanayagom, Mme Annick SEVERIN.
La mairie de Saint Louis
Mr Tristan MEUNIER : Producteur radio indépendant et animateur d’ateliers radiophoniques tous publics.
L’association Fée Mazine : via les diffusions d’interviews par la radio zourite.

Rester informé : « Raconte moi les requins ! »

Sujet lié : Pétition en ligne contre « les prélèvements » décidés par les autorités 

Pour signer, cliquer ici

Rappel des faits :
Suite à des attaques de requins sur l’île de la Réunion (3 décès en 2 ans), le gouvernement a publié un décret pour « prélever » 10 bouledogues et 10 tigres dans un but soi disant scientifique. La commercialisation du requin Bouledogue est interdite à cause de la toxicité de ce requin (le type d’intoxication provoqué est le carchatoxisme, proche de la toxine ciguatera), le gouvernement souhaite réévaluer cette toxicité et rendre ainsi sa commercialisation légale et donc donner « un coup de pouce » à sa pêche. Le requin Bouledogue est une espèce quasi-menacée figurant sur la liste rouge de l’IUCN.
Le décret permettait de pêcher les requins dans la réserve marine, aujourd’hui, suite à une décision du tribunal administrative, cette zone est interdite à la pêche mais ces « prélèvements » se réalisent dans les zones non protégées.

A ce jour , 9 requins Tigre ont été « prélevés » et un requin Bouledogue a été retrouvé mort

556860_193735387418019_424156125_n

Les commentaires sont fermés.