Communiqué CAPREQUINS 2

Par défaut
Communiqué CAPREQUINS 2

25 septembre 2015 -Le CRPMEM et ses partenaires – Ligue réunionnaise de surf, Prévention Requin Réunion, Shark Citizen, Squal’idées et Surfrider Foundation

Lancé en juin 2015, le programme Cap Requins 2 vient cette semaine d’achever son déploiement progressif et précautionneux sur tout le littoral avec l’installation des premières palangres verticales avec alerte de capture sur la commune de Trois-Bassins.

Après la technique de la palangre horizontale de fond, dont les opérations se sont succédées de commune en commune en fonction des fenêtres météorologiques, les palangres verticales avec alerte de capture (autrefois dénommées « smart drumlines ») ont été déployées successivement en Baie de SaintPaul, à Saint-Gilles, à l’Etang-Salé, à Saint-Pierre et maintenant à Trois-Bassins. Le programme est ainsi pleinement opérationnel sur tout le littoral.

Les positions des dispositifs de pêche déployés dans le cadre de ce programme sont renseignées en temps réel sur une carte dont le lien internet a été transmis aux services de sauvetage et de secours (CROSS Réunion) ainsi qu’aux usagers de la mer (maîtres-nageurs sauveteurs, ligue réunionnaise de surf, clubs de plongée, médiateurs de surveillance et de prévention, …).

Malgré de mauvaises conditions hivernales avec la succession de plusieurs fronts froids tardifs et la présence sur zone de forts vents de Sud et de fortes houles australes, le programme Cap Requins 2 a réussi à cumuler un total de 4152 heures de pêche depuis son lancement.

L’environnement océanographique global, caractérisé par un épisode « El Niño » observé en 2015 à l’échelle du bassin maritime du Sud-Ouest de l’océan Indien, semble avoir influé sur la moindre concentration des animaux marins dans la couche supérieure de l’océan et ainsi diminué leur niveau de capturabilité. Ce même phénomène peut aussi expliquer les moindres observations de baleines aux abords de La Réunion et les faibles captures de la pêche artisanale côtière sur les espèces de poissons de fond sur les mois de juillet et d’août 2015.

Les captures réalisées depuis le 28 juillet 2015 sont les suivantes :

– 6 requins bouledogue (trois mâles, trois femelles), entre 2,50 et plus de 3 mètres de longueur, qui ont tous été prélevés pour alimenter le programme Valorequins ;

– 6 requins tigre (un mâle, cinq femelles), entre 2 et presque 4 mètres de longueur, dont 5 ont été

prélevés pour alimenter le programme Valorequins (parmi lesquels deux animaux retrouvés très

affaiblis) ; un requin tigre de moins de 2,50 mètres a été relâché après marquage externe ;

– 3 raies pastenague, relâchées vivantes ;

– 1 raie aigle, relâchée vivante ;

– 1 carangue gros-tête, relâchée vivante après marquage externe ;

– 1 barracuda de 1,30 mètres, relâché vivant après marquage externe ;

– 1 requin nourrice fauve femelle, relâché vivant après marquage externe ;

– 1 grande raie guitare, relâchée vivante après marquage externe ;

– 1 requin marteau halicorne femelle de 3,15 mètres, retrouvé mort étouffé sur la ligne de pêche

malgré une intervention des pêcheurs moins d’une heure après la capture ;

– 2 requins marteaux halicorne femelles de 3,50 et 3,60 mètres, relâchés vivants après marquage

externe.

Les partenaires de Caprequins 2 invitent tous les usagers de la mer (pêcheurs, plongeurs, apnéistes…) à leur faire part d’éventuelles observations ou captures d’animaux portant une marque externe de type « spaghetti » utilisée dans le cadre de ce programme, sur lesquelles figurent un identifiant et le numéro de téléphone du CRPMEM.

Toutes techniques de pêche confondues, le taux global de survie des captures à l’intervention sur les dispositifs du programme Caprequins 2 s’élève ainsi à 93%. Parallèlement à la poursuite des opérations de pêche ciblée sur les communes engagées, le CRPMEM et ses partenaires vont dans les prochaines semaines réaliser le déploiement d’un réseau de stations d’écoute acoustique sur tout le pourtour du littoral réunionnais aux fins de suivi de la dynamique des requins « marqués » pour mieux comprendre leurs comportements et assurer la prévention des usagers. Un premier rapport d’étape a été commandé pour le mois de novembre 2015 par les financeurs du programme, dont la prochaine réunion de pilotage verra le comité d’évaluation scientifique, en cours de constitution, de Caprequins 2 être installé et ses termes de référence définis. ****** Le CRPMEM et ses partenaires – Ligue réunionnaise de surf, Prévention Requin Réunion, Shark Citizen, Squal’idées et Surfrider Foundation – renouvellent leur message de prudence et de respect des interdictions d’activité aux usagers de la mer.

Les commentaires sont fermés.